Ayant récemment pu assister aux déboires des célèbres youtubeurs Fanta et Bob sur leur nouvelle série de Minecraft moddée, il m’est venu à l’idée de réaliser une petite série de tutoriaux concernant des aspect sur lesquels ceux-ci butaient et pour lesquels eux autant que leur public pourrai avoir besoin d’une réponse. J’inaugure donc cette peut-être série de tutos avec Thermal Expansion et la problématique de doublage des ressources minières.
Ce tuto va vous apprendre à monter une petite installation de traitement de minerais low-cost, simple à installer et au fonctionnement semi-automatique.

Avant d’attaquer le vif du sujet, je tiens à aborder quelques points de détails concernant Not Enougth Items (ou NEI), le gestionnaire de recettes d’items intégrés dans la plupart des packs de mods. Lorsque l’on a une liste massive d’items à travers laquelle naviguer, ce n’est à l’évidence pas très pratique de trouver l’item que l’on souhaite. La plupart d’entre vous auront compris que l’on peut se faciliter la tâche en tapant le nom de l’item recherché dans la barre de recherche, mais que faire lorsque l’on a pas le nom de l’objet mais que l’on sait en revanche de quel mod l’item vient?

Tapez simplement « @NomDuMod » dans la barre de recherche, et magie, la liste se réduira aux blocs et items ajoutés par ce mod! Démonstration:

2014-03-03_20.33.52

D’une bonne paire de centaines, on passe à 4 pages d’items, ce qui est largement plus gérable.

Sachez ensuite que vous pouvez obtenir la recette en plaçant le curseur sur l’objet voulu et en appuyant sur « R ». Il est aussi possible de faire un clic gauche, mais cela risque de vous donner les objets si vous êtes en mode triche comme TheFantasio974 dans le début de The Dream :).
Pour sortir du mode triche, car c’est assez souvent que le mod vous y place par défaut quand vous jouez en solo par exemple, il ne faut pas aller dans le menu de Minecraft mais dans le menu des options de NEI auquel on accède par le bouton « Options » en bas à gauche lorsque l’on ouvre son inventaire:

2014-03-03_22.25.12

Une fois ce bouton cliqué, vous vous retrouverez devant ce menu:

2014-03-03_22.25.21

Cliquez sur celui tout en haut, « Inventory », pour accéder à ceci:

2014-03-03_22.25.34

De là, il suffit simplement de cliquer sur le bouton affichant « Cheat mode » jusqu’à le faire basculer en « Recipe Mode » (mode recettes), puis de revenir à votre inventaire.

Dernier point, sachez que NEI se met en mode recettes par défaut lorsque vous rejoignez un serveur sur lequel vous n’êtes pas administrateur; vous ne pouvez pas activer le mode triche si vous n’avez pas les pleins pouvoirs sur le serveur.

Entrons maintenant dans le vif du sujet. Pour pouvoir mettre en place votre petite installation, vous allez devoir pour commencer crafter les machines qui vont la composer. Il va vous falloir un pulvériseur (Pluverizer):

2014-03-03_20.34.22

Et deux fours à redstone (Redstone Furnace):

2014-03-03_20.34.43

Pourquoi deux fours? Parce que nous allons disposer l’installation comme ceci:

2014-03-03_20.36.45

« Mais quel est l’intérêt? » Risquez-vous de demander. Il faut savoir que les machines de Thermal Expansion disposent d’un système d’insertion et d’éjection automatique dans les inventaires adjacents à elles, et que cela permet de gagner un temps fou. Concrètement, ce que vous voyez sur cette capture d’écran est une chaîne de traitement qui commence par le coffre de gauche. Ce coffre est destiné à recevoir tous les minerais bruts à traiter. Le « hopper » placé en dessous du coffre va avaler puis insérer dans le pulvériseur placé en bas au milieu lesdits minerais, lesquels vont alors être réduits en poudre sans aucune forme de pitié. Ces poudres de minerais seront ensuite éjectées dans les fours juxtaposant le pulvériseur, en haut au milieu et en bas à droite. Deux fours sont nécessaires, car chaque minerai pulvérisé va générer deux poudres qu’il faudra faire fondre. S’il n’y a qu’un seul four, celui-ci va vite se retrouver plein et va donc obliger le pulvériseur à l’attendre, créant un blocage dans la chaîne de traitement, particulièrement quand il faut passer à un autre type de minerai à faire fondre. Il vaut donc mieux s’assurer que la fonte des lingot se fasse le plus rapidement possible, d’où la raison de mettre deux fours.
Ces deux fours ensuite éjecteront à leur tour les lingots fondus dans le second coffre de la chaîne, terminant le processus.

De fait le fonctionnement final de l’installation est le suivant: vous posez les minerais dans le coffre d’entrée, vous partez faire autre chose, et vous revenez récupérer vos lingots doublés dans le coffre de sortie ensuite.

Mais pour cela, il nous faut configurer les machines pour qu’elles puissent recevoir et éjecter des bons côtés. Pas de panique, c’est très simple; commençons par le pulvériseur, faites un clic droit dessus pour accéder à son interface. A la droite de la fenêtre, vous verrez qu’il y a des onglets dont un vert avec un engrenage dessus, cliquez dessus pour déployez une sous-fenêtre vous indiquant les bouches d’entrée et de sortie de la machine. Les trous bleus sont les entrées, et les trous oranges, rouge ou jaune sont les sorties. Vous pouvez cliquer sur ces trous pour les faire changer de couleur ou les faire disparaître. Il faut configurer ces trous de la manière suivante:

2014-03-03_20.37.17

Le carré de gauche a un trou bleu pour pouvoir absorber ce qu’enverra le hopper dans la machine; le dessus et le côté droit de la machine ont quant à eux des trous orange pour pouvoir éjecter la production de la machine dans les fours situés à la droite et au dessus de celle-ci.
Notez bien qu’il est important que les deux trous d’éjection soient orange; vous aurez sans doute remarqué qu’il y a deux sorties différente au Pluverizer: une principale et une secondaire. La principale va vous sortir les poudres du minerai impitoyablement broyé et la seconde a une faible chance de vous produire une poudre de minerai supplémentaire et de nature différente. Si vous broyez du cuivre exemple, vous avez environ 5% de chance d’avoir une poudre d’or en plus par minerai broyé, ce qui vous fait un lingot d’or gratis tous les 20 minerais de cuivre environ.
Il possible d’attribuer des côtés de sortie différents pour ces deux cases de sorties de la machine (en mettant la principale en rouge et la secondaire en jaune par exemple), mais cela n’a pas d’intérêt dans le cas qui nous préoccupe; il faut que nous éjections indistinctement les deux sorties dans les fours, raison pour laquelle il nous faut les deux sorties en orange.

Passons ensuite au four du dessus:

2014-03-03_20.37.32

Un trou bleu en bas de la machine pour accueillir les poudres qui viendront du Pluverizer en dessous, et un trou orange à droite pour éjecter les lingots fabriqués dans le coffre de sortie. N’oubliez pas de fermer tous les autres cotés afin d’éviter les embrouilles.

Pour le four de droite:

2014-03-03_20.37.46

Un trou bleu à gauche pour accueillir les poudres, et un trou orange en haut pour éjecter les lingots dans le coffre. A ce stade, je pense que vous aurez compris le truc.

Maintenant que nos machines sont configurées, il ne reste plus qu’a mettre le bousin en route! SAUF QUE! Il faut pour ça alimenter les machines en énergie. Hé oui! Il va falloir créer d’autres machines qui rempliront cette fonction, mais pas de panique, le système d’énergie restera basique.

Vous allez avoir besoin de « Dynamos » pour générer de l’énergie. Il en existe trois sortes: à vapeur, à lave et à charbon liquéfié. On va se contenter d’utiliser celles à vapeur (Steam dynamo), les deux autres demandant une infrastructure digne d’un complexe industriel pour pouvoir les alimenter en carburant. Les dynamos à vapeur marchent uniquement au charbon/charcoal et à l’eau, des ressources suffisamment abondantes et faciles à produire en cas de manque; la contrepartie étant que les dynamos à vapeur sont les moins efficaces de toutes en matière d’énergie générée. Mais si vous avez juste besoin d’une installation basique pour doublez vos minerais, cela sera amplement suffisant.

2014-03-03_20.35.12

Vous allez également avoir besoin de conduits d’énergie pour amener cette dernière à vos machines. La encore, il en existe différent tiers, mais nous resterons sur le premier tiers disponible, les conduits en plomb (Leadstone Energy Conduit):

2014-03-03_20.39.12

Ensuite, il va vous falloir une batterie pour stocker l’énergie excédentaire générée par vos dynamos. Là encore, différents tiers, mais on va rester sur le premier, la cellule d’énergie en plomb (Leadstone Energy Cell):

2014-03-03_20.38.59

Commençons à poser nos conduits et la batterie; reliez vos trois machines à la cellule d’énergie avec des conduits en plomb comme ceci:

2014-03-03_20.40.53

Vous pouvez si nécessaire allonger la distance entre la cellule et les machines et placer la cellule ailleurs pour des rasions esthétiques, cela n’a pas d’incidence sur le fonctionnement de l’ensemble. Il est en revanche important de bien veiller à ce que le côté de la batterie sur lequel est branché le conduit des machines soit de couleur orange, comme on peut le voir sur la capture précédente. Comme les machines, la cellule d’énergie dispose d’une interface dans laquelle on peut configurer les entrée et sorties mais cette fois d’énergie. Par défaut, une cellule sera en bleu de partout, c’est à dire qu’elle pourra accepter de l’énergie de toutes part, mais pas en envoyer. Il faut donc configurer le côté relié aux machines de la même façon que l’on a fait avec celles-ci pour leur production:

2014-03-03_20.40.51

Ensuite, nous pouvons poser nos dynamos et les relier à la cellule d’énergie comme ceci:

2014-03-03_20.41.17

Il est important que les conduits soient placés sur les « extrémités » rouges des dynamos: c’est la face qui envoie de l’énergie au réseau.
A noter que si vous vous limitez à cette installation et n’avez pas l’intention de relier d’autres machines à la cellule pour d’autres constructions, vous pouvez vous contenter de deux dynamo au lieu des quatre visible sur la capture d’écran; deux sont amplement suffisantes pour alimenter notre petit montage.

Ensuite, vous pourriez théoriquement mettre du charbon dans vos dynamos et les remplir d’eau à l’aide d’un seau, et le tout serai opérationnel. Comme vous l’aurez compris, il faudra remettre du charbon et de l’eau régulièrement dans vos dynamos, donc laissez-les dans un endroit accessible (n’allez pas les emmurer par exemple). Ce qu’il faut savoir, c’est que votre stack de 64 de charbon s’épuisera beaucoup moins vite que l’eau contenu dans la dynamo qui elle demandera des aller-retours incessants pour pouvoir maintenir le système sur une session de traitement. Il est cependant possible d’éviter cela avec une autre machine du mod nommée accumulateur Aqueux (Aqueous Accumulator):

2014-03-03_20.35.03

Il s’agit d’une machine qui agit comme une source d’eau infinie une fois placée entre deux blocs d’eau; elle absorbe l’eau ainsi créée par les mécanismes vanilla de Minecraft et envoie cette dernière dans un réseau de conduit aquatique vers les machines en ayant besoin. Nous allons avoir besoin de quelques-un de ces tuyaux; là encore il y en a différents tiers et il y en existe même qui sont transparents à travers lesquels vous pourrez voir le liquide circuler, mais ceux là nécessitent une infrastructure que ceux qui veulent juste avoir un moyen de doubler leurs minerais sans pour autant monter une usine voudront éviter de devoir construire. On se contentera donc de conduits opaques plus abordables (Fluiduct (Opaque)):

2014-03-03_20.39.34

Placez ensuite vos conduits d’eau sur les dynamos; toutes les faces peuvent recevoir de l’eau; faites donc à votre convenance.

2014-03-03_20.41.42

Ici, vous pourrez constater que j’ai opté pour une installation souterraine, avec les conduits placés en dessous des dynamos, et l’emplacement destiné à recevoir l’accumulateur aqueux. Plaçons le donc, entouré des deux sources d’eau:

2014-03-03_20.42.24

Vous n’avez plus qu’a rajouter un conduit d’eau entre l’accumulateur aqueux et les autres conduits, et la machine va automatiquement commencer à injecter de l’eau dans les dynamos.

2014-03-03_20.42.34

Il s’agit d’une des rares machines du mod qui fonctionne sans énergie, donc nul besoin de la relier à votre batterie avec les autres, elle se débrouille toute seule. De fait, vous pouvez même ensuite reboucher le trou et oublier que cette pompe automatique existe, vous n’aurez plus besoin d’y accéder pour faire fonctionner votre installation. Plus qu’a mettre le charbon pour mettre le tout en branle:

2014-03-03_20.43.14

Testons donc notre installation en plaçant quelques stacks de minerais dans le coffre d’entrée:

2014-03-03_20.44.55

Les machines vous indiqueront qu’elles sont en route par l’apparition d’effets de lumière bleus sur leur face:

2014-03-03_20.45.06

Et vous pourrez surveiller ce qu’elles sont actuellement en train de faire en cliquant dessus:

2014-03-03_20.44.59

Vous vous souvenez de ce que je vous disais plus haut à propos des chances d’obtenir d’autres minerai en pulvérisant? Voilà:

2014-03-04_00.48.28

Voici le résultat dans le coffre de sortie une fois le traitement terminé:

2014-03-04_01.08.45

Nous avions mis à traiter un stack de cuivre, un stack d’or, un autre de fer et un dernier de plomb. On constate sans difficulté qu’ils ont tous été doublés, et que des poudres supplémentaires ont été générées au cours du processus: 5 d’or à partir du cuivre, ce qui explique les 5 lingots supplémentaires, 5 de « Ferrous », un métal issu du mod généré à partir du fer et 8 d’argent générés à partir du plomb.

Ce tutoriel touche donc à sa fin; je vous laisserai juste après vous avoir indiqué un dernier petit détail sur le hopper à utiliser dans le montage:

2014-03-04_00.49.54

Pour ceux qui n’auraient pas l’habitude d’utiliser les hoppers/entonnoirs, sachez qu’ils ont une extrémité orientable qui permet de déterminer à quel bloc le hopper va envoyer ses items. Il faut bien veiller sur ce montage à placer le hopper en pointant le curseur sur la face du pulvériseur comme dans la capture d’écran; autrement il se mettra mal et n’enverra pas les minerais là où il faut.

En espérant que ce tutoriel vous ai été utile!